#6 Démontrer sa valeur guerrière : les expositions d’armes et de têtes coupées en Celtique méditerranéenne

6 avril 2016 /// Auditorium du Musée Fabre /// 18h30


REJANE ROURE
Maître de conférences en archéologie,
Université Paul-Valéry Montpellier 3 (ASM)


Roure1Un important dépôt d’armes et de têtes coupées, correspondant à plusieurs trophées guerriers accumulés tout au long du IIIe s. av. n. è., a été fouillé ces dernières années au Cailar (Gard). Toute la panoplie du guerrier gaulois ainsi que des têtes coupées, prises sur le corps des ennemis selon les sources littéraires, étaient exposées au sein d’un vaste espace ouvert accolé au rempart, une place publique fréquentée vraisemblablement par l’ensemble de la communauté. Cette découverte s’insère dans un dossier bien fourni qui comprend des données littéraires, iconographiques et archéologiques, et qui documente la façon dont les Celtes exprimaient leur valeur guerrière, éventuellement leurs conquêtes territoriales, pour le moins leur pouvoir. Plusieurs questions se posent cependant : est-ce la communauté qui exprimait ainsi son assise territoriale et sa puissance, à travers les trophées rapportés par ses guerriers ? Est-ce une élite sociale et politique qui ancre son pouvoir avec ses victoires militaires ?

Les commentaires sont fermés.