#10 Monnaie et argent dans les Cyclades romaines : une remise en contexte

10 juin 2015 /// Auditorium du Musée Fabre  /// 18h30


Énora LE QUERE,  Maître de conférences en Histoire grecque, Université de Rouen, GRHis, EA 3831


Monnaie de bronze, Mélos et Syros (époque impériale)

Monnaie de bronze, Mélos et Syros (époque impériale)

D’ordinaire, on n’accorde aucun rôle économique aux monnayages locaux frappés par les cités grecques sous l’Empire romain. Face à l’ampleur de la diffusion du denier romain à travers tout l’Empire, ces monnaies locales sont généralement considérées seulement comme un moyen de propagande et de glorification pour les cités, qui frappèrent monnaie à l’occasion d’une fête, d’une visite impériale ou d’un événement exceptionnel. Or, la réalité était bien plus complexe, comme nous le montrera cette étude de cas. En effet, les frappes de monnaies en bronze dans les Cyclades sont souvent à mettre en rapport avec le système de taxes imposé par Rome, avec les activités économiques, financières et commerciales des îles sous l’Empire (industries, banques, importations et exportations, etc.), ou encore avec des dépenses somptuaires faites par les élites insulaires (constructions d’édifices, dons de banquets, distribution d’argent et de nourriture, etc.). En croisant les données de la documentation épigraphique, archéologique et numismatique, on tentera de mettre en évidence les phénomènes socio-économiques qui, au quotidien et localement, sous-tendaient la frappe de monnaies et les besoins en argent de ces petites cités insulaires.

Les commentaires sont fermés.