#9 La représentation de l’argent dans l’art à partir des collections du Musée Fabre

20 mai 2015 /// Auditorium du Musée Fabre /// 18h30
Conférence proposée par le Musée Fabre


Ingrid JUNILLON, Docteur en histoire de l’art, Responsable des expositions, Musée  Fabre, Montpellier Agglomération


F.-A. Vincent, Bélisaire réduit à la mendicité, secouru  par un officier des troupes de l’emperuer Justinien ,1776, huile sur toile, Montpellier, Musée Fabre, © Musée Fabre Montpellier Agglomération / Cliché F. Jaulmes

F.-A. Vincent, Bélisaire réduit à la mendicité, secouru par un officier des troupes de l’emperuer Justinien ,1776, huile sur toile, Montpellier, Musée Fabre, © Musée Fabre Montpellier Agglomération / Cliché F. Jaulmes

Si, longtemps, la représentation explicite de l’argent est restée rare dans l’art, les sujets ne manquent pas sur les aléas d’une société fondée depuis toujours sur l’échange économique. La différence est sensible entre l’école nordique dont la veine réaliste permet à certains tableaux de mettre explicitement en scène une transaction ou une manipulation financière, et les artistes classiques qui répugnent à représenter un motif aussi peu sublime que le monétaire.

L’argent, au cœur des rapports humains, apparait souvent de façon sous-jacente dans les scènes bibliques, antiques ou mythologiques, dans les représentations de puissants ou de mendiants, d’actes de vol ou de charité, de butins ou de Vanités. Au XIXe siècle, l’irruption de la question sociale sur la scène artistique ouvre à une représentation plus franche des relations financières.

Les commentaires sont fermés.