Exposition en cours : Arnaud Vasseux

[ EXPOSITION TEMPORAIRE : LES PIERRES OUBLIÉES DE SAMOTHRACE ]
Du 7 octobre 2016 au 27 janvier 2017

▬▬  Vernissagevasseux_invitation_vf_imp-1 de l’exposition d’Arnaud Vasseux ▬▬
►Les pierres oubliées de Samothrace
▬▬  le jeudi 6 octobre 2016 à 17h30
en présence de l’artiste
/au Musée des Moulages – Université Paul-Valéry Montpellier 3 à l’Université Paul Valéry – Montpellier

►Une exposition présentée du 7 octobre 2016 au 27 janvier 2017
et réalisée grâce au soutien de la
DRAC Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
et du Musée du Louvre

Vidéo présentant l’exposition.

►Un colloque autour du thème de la « Copie » sera organisé  les 8 et 9 décembre 2016 en lien avec cette exposition temporaire.
Pour en savoir +


Victoire de Samothrace

Victoire de Samothrace (Vue du Musée des Moulages)

►En 2013 et 2014, le musée du Louvre a entrepris la restauration de la Victoire de Samothrace, la célèbre sculpture placée en haut de l’escalier Daru du Louvre. Cette restauration est la quatrième réalisée par le musée (la précédente eut lieu en 1934) ; elle a consisté à améliorer l’aspect du monument par le nettoyage de chaque élément ainsi que par la suppression du bloc de marbre gris qui, depuis 1934, servait de socle à la statue. Cette dernière restauration a également permis aux équipes de conservateurs/trices et de restaurateurs/trices, de compléter cet ensemble d’époque hellénistique par des fragments stockés dans les réserves depuis les premières missions archéologiques.
Mais, surtout, cela a été l’occasion d’étudier précisément et de vérifier le rôle et l’emplacement d’un bloc laissé à Samothrace en 1879 par Charles Champoiseau, le 17e bloc qui vient combler le vide à l’arrière de l’assise supérieure du navire, et qui soutenait la statue. C’est l’histoire de ce bloc, brisé en deux, et resté depuis sur l’île de Samothrace, située au nord de la mer Égée, qui a retenu l’attention d’Arnaud Vasseux.
Le bloc brisé, aujourd’hui conservé sur son site d’origine, dans le sanctuaire des Grands Dieux, incarne, une dimension d’hypothèse, une puissance de question, une réalité matérielle et artistique qui concernent autant le monument lui-même que ceux qui s’intéressent à la sculpture. L’exposition conçue pour le musée des moulages présentera les copies des deux fragments, ainsi qu’un ensemble de documents qui retrace l’observation et l’étude du bloc. D’une certaine manière, il s’agira en s’interrogeant sur notre rapport à l’histoire et à la sculpture de tenter de venir combler l’emplacement vide, le creux invisible aux visiteurs du Louvre, du fameux monument.

Biographie
Arnaud Vasseux (né en 1969) vit à Marseille. Il a étudié à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Il développe depuis 1990, une pratique par le moyen de la sculpture qu’il envisage comme un médium temporel et matériel où le processus de formation détermine le sens de ce qui est donné à voir.

Parmi ses expositions récentes, nous signalons les expositions personnelles  « Mémoires matérielles » à la galerie Particulière, Bruxelles (2016), « Physique des surfaces » à la galerie White Project (2015), «Continuum, murmure» au Domaine de Kerguéhennec (2013), « Phases de transition » à la Chaufferie à Strasbourg (2013) ; il a également participé à « Nuage » au musée Réattu en Arles (2013) ainsi qu’à « L’Inconnue de la Seine – Un songe » à la Tôlerie à Clermont-Ferrand (2016).

Arnaud Vasseux enseigne à L’école supérieure d’art de Nîmes depuis 2006.

Pour plus d’informations sur le travail d’Arnaud Vasseux :
www.documentsdartistes.org/vasseux
documentsdartistes.org/vasseux


 

Les commentaires sont fermés.